Contact   Mˇdiath¸que   Anecdotes   Liens  

LA GRANDE HISTOIRE

LE MILIEU

LES MATÉRIELS

LES HOMMES

L'HISTOIRE

LES HOMMES

L'ORGANISATION

LES CHRONOLOGIES

LES REALISATIONS

LES HOMMES

Un exemple parmi beaucoup d'autres : Chamrousse qui sera station olympique en 1968.

Les aménageurs

A partir du moment où la nécessité d'un aménagement est reconnu, le ou les aménageurs se trouvent soit en face d'équipements partiels déjà réalisés, soit en face de l'absence totale de tout équipement. Suivant ces cas, il sera soit un "développeur", soit un créateur : la nature et l'étendue de sa mission en dépendront.
Le développement des villages commence avec la première remontée mécanique.
Comment projeter un aménagement
Pour l'aménageur qui sera chargé d'une mission de "développement", les réalisations déjà existantes influeront prioritairement sur les choix de solutions afin que leur fonctionnalité et leur esthétique soient compatibles avec ce qui existe déjà.
L'aménageur "développeur" qui va seulement accroître les potentialités d'équipements déjà existants devra composer avec les contraintes issues à la fois des réalisations précédentes et avec les objectifs déjà définis par les maîtres d'ouvrage en place.
Pour l'aménageur qui doit créer sur un site vierge, les problèmes à traiter pourront être plus diversifiés et plus complets. Ils toucheront d'encore plus près à la nature même du site choisi, à ses données spécifiques, à son environnement socio-économique (voire politique), aux hypothèses de marché, aux perspectives de financements et aux systèmes d'exploitation projetés. Dans ce contexte, l'aménageur disposera le plus souvent d'une liberté de création qui ne pourra être limitée que par des pouvoirs locaux s'ils ont des programmes précis.
Quoi qu'il en soit les objectifs de travail et leurs conditions seront différents suivant qu'il s'agira d'une mission complète (aménagement global d'une station) ou partielle (développement d'installations existantes ou création d'une partie seulement des équipements envisagés).
De nombreuses créations de stations
sont issues du plan-neige.
Les exemples français
Le volume exceptionnel du réseau des stations de ski de France a reposé aussi bien (et d'abord) sur le développement souvent continu des villages-pionniers que, surtout, sur l'aménagement "ex-nihilo" d'un grand nombre de sites vierges appelés à devenir des domaines skiables de haute valeur.
Bien souvent, les "personnages" qui ont été à la source de ces réalisations ont été remarquables par leur esprit d'initiative, leur courage (voire leur entêtement), leur compétence, leur diplomatie en face des autres "acteurs" et leur sens de l'innovation.
Les "villages" qui, grâce à eux, ont connu de remarquables développements sont, entre autres : Mégève, les Deux-Alpes, Villard-de-Lans, La Clusaz, Samoens, la Mongie, l'Alpe d'Huez, Orcières, le Sauze, Méribel, Valloire... et tellement d'autres !
Les sites qui ont été valorisés par la création "ex-nihilo" de stations le plus souvent internationales sont notamment : Courchevel, Flaine, Tignes, les Arcs, la Plagne, Avoriaz, les Menuires, Val-Thorens, Superdévoluy, les Orres, Valmorel, le Corbier, le Lioran, Super-Besse, la Bresse, Piau-Engaly, Praloup, la Rosière, Risoul, les Agudes, etc...
Les aménageurs que l'on peut notamment citer, pour la France sont Eric Boissonnaz, la famille Schlumberger, Pierre Schneebelen, Robert Godino, Robert Legoux, Jean Vuarnet, Jean-Marie Remy, Maurice Michaud, Vincent Cambau, et bien d'autres...
Dans beaucoup de ces cas, les aménageurs en étaient aussi les découvreurs, ce qui leur conférait une connaissance très exhaustive des sites et de leurs contextes.
La plupart ont eu à traiter et résoudre les problèmes variés et complexes relatifs aux terrains et à l'environnement, aux viabilisations, à l'habitat, aux technologies des équipements choisis et aux conditions socio-culturelles locales.
Dans tous ces cas, la réussite a été incontestable et le volume régulièrement croissant de la fréquentation des stations ainsi créées et développées en est la preuve et l'aboutissement.
L'aménagement des stations exige des compétences diverses et complémentaires : Emille Allais, Jean Cattelin, Vincent Cambau.
Première tranche d'une station internationale
sur un site vierge.

page suivante