Contact   Mˇdiath¸que   Anecdotes   Liens  

LA GRANDE HISTOIRE

LE MILIEU

LES MATÉRIELS

LES HOMMES

L'HISTOIRE

LES HOMMES

L'ORGANISATION

LES CHRONOLOGIES

LES REALISATIONS

LES HOMMES

Neige et pistes

Pour les premiers hommes puis pour les populations vivant en montagne, la neige fut d'abord un handicap considérable dont ils réduisirent un peu les conséquences en inventant le ski comme moyen de déplacement le mieux adapté. Dans les temps dits «modernes», le ski devenant un sport, il fallut aménager le manteau neigeux pour le rendre «skiable», ce qui aboutit à l'invention du concept de «pistes».

Les premières raquettes à neige équipant au XIe siècle hommes et animaux.

Un climat difficile.
Dans la nuit des temps et même après la fin des grandes périodes glaciaires, la neige abondante imposait des conditions de vie très dures pour les peuplades qui devaient les supporter et, notamment, celles qui vivaient dans les zones arctiques. C'est bien ce qui les a conduits à inventer les raquettes à neige et les skis «outils» pouvant leur faciliter les déplacements nécessaires à leurs modes de vie.

Que peut-on faire d'un domaine enneigé ?
Au fil des années, les montagnards devenus sédentaires découvrent la diversité de leur domaine et en mesurent progressivement les possibilités. Bientôt des «touristes» commencent à venir les rencontrer et les questionner. Il faut bien alors les renseigner puis, éventuellement, les accompagner dans leurs excursions qui, de plus en plus, se font à skis.

Illustration du "Magasin pittoresque" :
les premiers essais de descente

La notion de «skiabilité».
Il ne leur faudra pas longtemps pour comprendre que la pratique du ski n'est pas toujours sans danger du fait des accidents de terrain, des risques d'avalanches et, quelquefois, de l'irrégularité de l'enneigement. On s'efforce alors de localiser ces difficultés et si possible d'y remédier. On est amené à établir les limites de ce qui sera désormais le «domaine skiable» c'est-à-dire les zones où la pratique du ski est possible dans les meilleures conditions.
1926 : La piste de l'hôtel Savoy,
lieu d'élection des touristes en vacances à Chamonix
L'invention des «pistes ».
La neige étant la matière première indispensable pour l'exercice de ce qui va devenir «les sports d'hiver» il faut la «conditionner» pour la rendre apte aux besoins des skieurs désormais friands de descentes. Le domaine skiable étant déjà connu, on y aménage des itinéraires où les descentes sont exemptes de dangers objectifs. Ces itinéraires sont alors signalés, balisés, et surveillés. On vient donc d'inventer les «pistes». Ce concept évoluera encore plus lorsque des moyens mécaniques permettront d'en améliorer la surface et même de fabriquer de la neige en supplément.

On commence à tracer des pistes que l'on va entretenir et,
plus tard, enneiger artificiellement.

page suivante