Contact   Mˇdiath¸que   Anecdotes   Liens  

LA GRANDE HISTOIRE

LE MILIEU

LES MATÉRIELS

LES HOMMES

L'HISTOIRE

LES HOMMES

L'ORGANISATION

LES CHRONOLOGIES

LES REALISATIONS

LES HOMMES

Des primitifs à "l'homo touristicus"

Vivre et penser au néolithique avec aux pieds des skis que l'on vient d'inventer est un sujet captivant mais dont nous ne pouvons pas connaître les détails. Ce n'est que beaucoup plus tard que les relations des explorateurs et les images qui les illustrent peuvent nous donner un aperçu de ce que vivaient les premiers skieurs. Les débuts ultérieurs du tourisme nous font découvrir son unité constitutive, "l'homo turisticus", un explorateur transformé en voyageur "de plaisir". C'est son accession au niveau du "sportif " qui fera du ski un loisir de masse, une sorte de phénomène social.
Cro-Magnon à skis ?
Les hommes du paléolithique, qui avaient probablement inventé le ski quelques millénaires avant J.C. vivaient sous des climats supposés très rudes. Ils.devaient être abondamment couverts de fourrure, ce qui ne facilitait certainement pas leurs évolutions à skis, notamment pour la chasse de gibiers rapides et éventuelllement combatifs.

Un lapon déguisé en skieur.

Le ski est-il utile ?
Les premiers explorateurs des régions arctiques n'ont pas eux-mêmes utilisé le ski et n'en ont guère rapporté qu'un constat d'existence sans que leur intérêt aille au-delà. Mais tout change lorsque l'explorateur norvégien Nansen (en 1888) réussit la traversée du Groenland à skis.
Une nouvelle culture : le tourisme.
Avant même la naissance du tourisme moderne, beaucoup de voyageurs ont commencé à visiter les montagnes avec des objectifs divers. Ils constituent dès lors l'embryon de "l'homo turisticus" qui va bientôt proliférer pour constituer quasiment une race nouvelle.
Un sport qui va faire fureur.
Les objectifs des voyageurs en général et des skieurs en particulier ont largement évolué dès le début du XXe siècle, notamment à partir de 1930.Ces skieurs qui, auparavant, renâclaient devant la moindre pente vont désormais privilégier la descente. Cela conduira à la création de pistes adéquates et à la construction de remontées mécaniques pour les desservir. "L'homo turisticus" n'est plus alors une exception mais, au contraire, l'expression d'une tendance qui ne va pas cesser de s'accélérer. Les "sports d'hiver " deviennent un véritable phénomène de société.
Un grand mouvement de foule !

page suivante