Contact   Mˇdiath¸que   Anecdotes   Liens  

LA GRANDE HISTOIRE

LE MILIEU

LES MATÉRIELS

LES HOMMES

L'HISTOIRE

LES HOMMES

L'ORGANISATION

LES CHRONOLOGIES

LES REALISATIONS

LES HOMMES

Zélateurs et novateurs

Les "découvreurs" du ski n'en ont fait qu'un "objet de curiosité" sans en tirer les conséquence. Plus tard, ceux qui essayèrent de les utiliser en devinrent progressivement les "zélateurs" car ils souhaitaient y intéresser leurs congénères.
La plupart d'entre eux furent également des "novateurs". Ils s'efforcèrent, d'une part, d'inventer des améliorations matérielles qui conforteraient leurs objectifs. et, d'autre part, de créer des méthodes d'utilisation. Enfin, quand le tourisme s'empara du ski pour en faire un sport, de nouveaux "zélateurs" se firent "promoteurs" pour apporter au ski les motivations et les moyens de devenir un phénomène de masse.

Raconter les découvertes.
Les anciens qui rencontrèrent le ski, soit par on-dit, soit "de visu" (Saint-Grégoire, John de Bremble, Guillaume Rubrouk, Sigismond de Herbenstein, Olaeus Magnus, Barentz, Adams Oelenschlager, Francisco Negri, Joannès Scheffer, Charles de Lesseps, le chanoine Outhier, Bourrit...) le considérèrent comme une rareté liée à des besoins spécifiques aux coutumes locales. Ils n'avaient évidemment aucun moyen et aucune raison d'imaginer un avenir à cet engin
Un "ustensile" qui peut servir "
Quand les explorateurs commencèrent à s'essayer à la pratique du ski, ils ouvrirent la voie à Nansen qui réussit la fantastique traversée du Groenland qui eut un retentissement mondial.
A partir de ce moment on comprit que le ski, en tant qu'outil, pouvait être matériellement amélioré pour s'adapter à des activités élargies. Les "novateurs" (Sondre Norheim, Henri Duhamel, Capitaine Clerc, Mathias Zdarsky...) s'y efforcèrent et, devant des résultats encourageants, devinrent des "zélateurs", entraînant leurs amis à s'en servir.
Dans la foulée, Sir Arnold Lunn fit de tels efforts de propagande qu'on le considéra bientôt comme "le père du ski alpin".

Mais comment s'en servir ?
Avec les perfectionnements apportés aux skis et à leurs fixations le rôle des zélateurs devint plus facile mais encore fallait-il que les adeptes sachent les utiliser. On va donc assister à la naissance de "méthodes" concrétisées le plus souvent par des "manuels techniques" (Paulcke, Vivian Caufield, Hoek-Richardson...).
Il y aura aussi les manuels militaires (Capitaines Clerc et Rivas) puis, surtout, point culminant, la méthode de l'Arlberg, inventée, puis enseignée et diffusée dans les années 1920 par l'Autrichien Hannes Schneider.
Elle devait pourtant être largement surpassée par la méthode française de ski inventée en 1957 par Emile Allais et codifiée par Paul Gignoux. Cette technique très en avance sera labellisée par de retentissants succès dans les compétitions internationales.

De l'expérimentation à l'exploitation.
Arrivé à ce point du développement du "phénomène ski " (voir dans le titre "le phénomène ski "), les zélateurs deviennent légion, ne serait-ce que pour suivre l'engouement pour ce nouveau sport. Quant aux novateurs il leur appartient maintenant de continuer à améliorer le matériel. C'est le cas, entre autres, de l'entreprise Rossignol qui atteindra le premier rang mondial avec une production atteignant 300 000 paires de ski de haute technicité en une année (voir dans le titre "les planches technifiées"). Elle étudiera aussi et réalisera les aménagements propres à en assurer une pratique aisée et attractive. Ils auront de plus à promouvoir des créations de stations (voir dans le titre "domaines skiables"), leurs aménagements, leurs équipements de base (Baron de Rotschild, Michaud, Chapis, Schnebelen...) notamment en remontées mécaniques (voir dans le titre "transports de montagne" - Pomagalski, Montaz, Constamm, Bleichert, Creissels...).
Simultanément éclôt une race de compétiteurs dont les "stars " (voir dans le titre "la compétition" - Rudolf Rominger, Zeno Colo, Toni Sailer, Emile Allais, James Couttet, Léo Lacroix, Jean-Claude Killy...), entraînées par de remarquables "leaders" (Honoré Bonnet...) contribuent à développer le ski en le faisant encore mieux connaître à la fois comme sport, comme loisir et comme spectacle.

Henri Duhamel (1853-1917)

Hannes Schneider

Emile Allais en 1958

page suivante